César Manrique

S'il y a un homme qui a déterminé l'apparence de Lanzarote, c'est sans doute Cesar Manrique. Il était un mille-pattes culturel: peintre, sculpteur, designer, architecte, consultant de planification. Il a assuré que la croissance de Lanzarote en tant qu'attraction touristique, se réalisait de façon ordonnée, selon des règles strictes, afin que le caractère authentique de l'île ne soit pas perdue. A cet effet des règles de construction strictes ont été ordonnées:

  • La hauteur des bâtiments ne peut pas dépasser 4 étages.
  • Tous les bâtiments doivent être peints en blanc.
  • Les fenêtres doivent être peints en vert, bleu ou brun.
  • Des panneaux publicitaires sont défendus.

Pour la sécurité de la circulation, il a fait en sorte que la vitesse sur les routes est limitée par des ronds-points nombreux. L'ironie du sort a voulu qu'en 1992 Manrique a été tué dans un accident de la circulation à 100 mètres de son domicile à Tahiche.

En outre, il a assuré que les richesses naturelles du pays ont été ouvert à un nombre de touristes toujours croissant, mais sans endommager le paysage. La liste n'inclut pas seulement des constructions à Lanzarote mais également sur les autres îles des Canaries.

Manrique comme peintre   Manrique comme designer

Manrique - Campesino   Manrique comme designer

Oeuvres principales de César Manrique

1968 - Jameos del Agua
Haria, Lanzarote

1968 - Taro de Tahiche
Teguise, Lanzarote

1969 - Casa del Campesino
San Bartolomé, Lanzarote

1970 - Restaurante el Diablo
Parque National de Timanfaya, Lanzarote

1971 - Complejo Costa Martianez
Puerto de la Cruz, Tenerife

1973 - Mirador del Rio
Haria, Lanzarote

1974 - Castillo San José
Arrecife, Lanzarote

1982 - Mirador de la Pena
Valverde, El Hierro

1990 - Jardin de Cactus
Teguise, Lanzarote

1991 - Mirador del Palmarejo
Valle Gran Rey, La Gomera

1992 - Playa Jardin
Puerto de la Cruz, Tenerife