Galdar

Sur notre chemin de Firgas à Galdar nous manquons l’entrée de la GC-2, l'autoroute reliant Las Palmas à Galdar. Nous nous retrouvons sur le GC-291 qui au début est parallèle au GC-2 et est assez large. Après un certain temps, la route se rétrécit et nous nous retrouvons dans de magnifiques barrancos (dont le Barranco de Valeron).

En route, nous rencontrons également les fouilles archéologiques de Cenobio Valeron. Nous sommes déjà trop tard pour notre visite à la Pintada Cueva, donc nous ne pouvons pas en jouir pleinement. Il y a plus de 300 trous dans les rochers à Cenobio Valeron et on a longtemps douté qu’ils aient appartenus à une communauté monastique, mais récemment on a conclu qu'il s'agissait probablement de sites de stockage de céréales.

Galdar est une ville plutôt grande. Avec Santa Maria de Guia elle est au pied de la Montaña de Galdar (433 m).

Cueva Pintada

La Cueva Pintada est située au milieu de la ville, près du centre. Nous commettons une autre erreur (ce n'est vraiment pas notre jour) d'y aller en voiture, alors nous nous retrouvons dans les rues étroites du centre-ville, où les places de parking s'avèrent être aussi rares que les Espagnols qui parlent anglais. Il faut dire que les locaux sont très serviables et avec beaucoup de gestes et quelques mots d'espagnol on arrive à se débarrasser de la voiture.

Un beau musée a été érigé à la Cueva. Le site fait environ 5 000 m². Vous n’y trouverez pas seulement la grotte mais, en outre, les fondations d'une cinquantaine de logements préhistoriques, de dix entrepôts et d'une usine de transformation de la canne à sucre.

Les maisons appartenaient aux premiers habitants Guanches de l'île. Jusqu'au 15ème siècle Ils y ont vécu comme à l’âge de pierre. Ils n'avaient pas d'objets métalliques, seulement des outils primitifs faits d'os d'animaux et de roches de basalte. Avec cela, la grotte a été creusée dans la colline. Les habitants savaient déjà fabriquer des objets en argile, mais les récipients étaient primitifs et peu décorés. Très spéciaux sont les « timbres » ou « Pintadores », dont environ 250 ont été trouvés et qui ont été associés aux familles qui vivaient ensemble dans un contexte très hiérarchique.

Après la conquête par les Espagnols, le site a été négligé. Les Espagnols y ont aménagé 3 terrasses pour la construction de la canne à sucre. Quelques siècles plus tard, la grotte a été accidentellement découverte par un fermier qui a heurté le plafond de la grotte en travaillant son champ. Dans la grotte, un certain nombre de peintures murales primitives ont été trouvées, unique pour les îles Canaries. Elles dateraient d'environ 1100 AD.

Des peintures murales similaires ont été trouvées chez les Berbères en Afrique du Nord.

Cueva Pintada

La grotte est restée fermée pendant longtemps, mais depuis 2006, elle est à nouveau ouverte au public. IL vaut mieux réserver la visite à l’avance. Il n'y a que 15 visites guidées par jour avec 15 participants, dont seulement quelques unes en français ou en anglais. Le prix d'entrée est de 6 EUR (4 EUR pour les personnes âgées), y compris le tour d'une heure et demi.

Cliquez ici pour réserver vos billets.

Adresse : Calle Audiencia.

Le centre de Galdar

La Plaza de Santiago, le centre de la vieille ville, est proche du musée. En y allant de la Cueva, vous passerez le Teatro Municipal.

À l’ouest de la place se trouve l'Iglesia de Santiago de los Cabaleros. Il s'avère être l'une des plus belles églises de Grande Canarie, mais malheureusement, elle était fermée lors de notre visite. Assurez-vous de faire le tour de l'église, car le dôme rouge n'est visible que de l'arrière.

À la cour de l'hôtel de ville (situé au numéro 1 de la place) se trouve un arbre de sang de dragon, qui y a été planté en 1718. En ce moment on n’a apparemment compté qu’il deviendrait si grand (ou si vieux)!

Autour de la place il y a aussi plusieurs maisons colorées dans le style des Canaries.

Iglesia de SantiagoIglesia de Santiago

Drakenbloedbooml'arbre de sang de dragon

Stadhuishôtel de ville

Les côtes de Galdar sont assez spectaculaires. Surtout le village de Sardina aurait une belle plage. Néanmoins, nous optons pour Puerto de las Nieves.

À Santa Maria de Guia, le village voisin, vous trouverez les curiosités suivantes:

  • la chapelle San Antonio, la maison Quintana, le centre culturel (Casa de la Cultura) et le musée Néstor Álamo
  • L'église de Santa María de Guía
  • La maison du fromage (Casa de Queso)
  • La maison du fromage (Casa de Queso)