Parco Naturale di Portofino

Environ 50 kilomètres au nord de Cinque Terre, environ à mi-chemin de Gênes, se trouve le Parco Regionale Naturale di Portofino. Cette péninsule doit sa renommée aux villes de Camogli, Santa Margherita Ligure et surtout Portofino, qui par certains est qualifié comme la Saint-Tropez de la Riviera italienne. Le village a été fondé au Xe siècle. Le petit port a été principalement utilisé comme un port de pêche. Au XIXe siècle, il est devenu un paradis pour les riches aristocrates de toute l'Europe.

Cependant, nous sommes particulièrement attirés par le Parco Regionale di Portofino, qui est parsemé de sentiers sur et autour du Monte di Portofino (altitude 612 m). Nous ignorons la montagne et choisissons la route côtière qui s'étend de Camogli à Portofino et est indiquée avec deux boules rouges.

Nous partons au village de San Rocco, où nous laissons la voiture au parking et achetons un sandwich au bar « Pipi ». Le chemin court à droite de l'église et passe après un 200 mètres au bar «dai Muagetti ». Trop tôt pour un cocktail, mais on le retient pour le retour !

Le sentier passe par les feuillus, haut au-dessus de la côte et sans une trop grande différence de niveau. Peu au-delà de la « Batterie »,un panneau prévient qu'il devient dangereux au Passo del Bacio (voir la carte en bas). La route tourne à certains endroits sur les rochers et pour la sécurité on a placé des chaînes lourdes qui procurent un certain appui. Les 4 kilomètres suivants nous demandent effectivement 2 heures. Ce n'est pas vraiment dangereux, mais une bonne condition physique, des chaussures de marche et un temps sec sont bien nécessaires ici. Si vous avez la moindre peur d'altitude, il vaut mieux s’abstenir.

À mi-chemin de la promenade nous passons devant l'abbaye de San Fruttuoso. A cause d’un vent fort il n'y a pas de bateaux venant de Portofino qui amèrent ici (seulement ceux venant de Camogli) ce qui fait qu’il fait exceptionnellement calme ici.

L’Abbaye a été dédiée à San Fruttuoso, un évêque du troisième siècle, qui fut exilé durant la persécution des chrétiens avec deux de ses diacres. Sur les vieilles cartes marines ce point est indiqué par un dragon, un symbole qui a été probablement utilisé pour tenir à distance les voleurs potentiels.

Le manque de bateaux nous oblige à marcher encore deux heures jusqu'à Portofino, à commencer par une montée raide juste après l'abbaye. Nous ressentons à peine la fatigue, mais jouissons d’autant plus de la splendeur de la faune et la flore.

La promenade se termine à Portofino, que nous voyons déjà à quelque distance dans les collines.

En raison de l'absence de bateaux, nous retournons à San Rocco en bus. Deux changements et une heure et demi plus tard nous nous retrouvons à San Rocco, où nous reprenons la marche jusqu’au bar »dai Muagetti» pour jouir du coucher de soleil sur la baie de Gênes et bien sûr d'un bon coctail !

Par beau temps un bateau part toutes les heures de Rapallo, via San Margherita, à Portofino et à l'abbaye de San Fruttuoso. Aussi de Camogli il y un bateau pour l'abbaye de San Fruttuoso.

Cartes

Bar Dai Muagetti

Si vous allez à pied de Portofino à San Fruttuoso et à San Rocco, vous avez à la fin, juste avant d'arriver à l'église de San Rocco, un magnifique arrêt. De la terrasse et dans la rue, vous pourrez déguster un délicieux cocktail et des plats locaux. Le jeune propriétaire Marco Pavone met de première qualité.

Ceci vaut vraiment un détour !

Adresse : Via Mortola 2, San Rocco di Camogli
Reservations : 39 346 512 66 55

 


Commandez notre dossier

Édition 2017